PICT8688R

Hier soir, j’étais en train de lire quand, d’un seul coup, plus d’électricité. Je me retrouve dans le noir et en panique, je dois bien dire, car chez moi tout est électrique.

Après avoir trouvé à tâtons ma lampe de poche, je regarde s’il y a de la lumière chez les voisins. Oui. Zut, ça veut dire que le problème ne vient pas du quartier, mais de chez moi.

Après être allée vérifier les fusibles un par un, j’ai vu que le problème vient du ballon d’eau chaude. Les plombs ont dû sauter quand le ballon s’est mis en route. Zut. Pas contente, pas contente du tout d’être privée d’eau chaude. L’eau chaude est très importante dans ma vie, j’aime l’eau, ça me fait du bien, j’adore me plonger dans la baignoire le matin pour réchauffer mon corps qui se refroidit la nuit depuis la thyroïdectomie.

Et puis presque aussitôt j’ai relativisé. "Ya pas mort d’homme". Et quelle chance que tout le reste fonctionne !

Bien sûr, je suis bonne pour faire chauffer l’eau pour me laver et faire la vaisselle, et cela pendant une durée indéterminée. J’ai fait ça tellement, tellement longtemps (dans mes premiers logements pas de salle de bains, pas d'eau chaude!).

L’année commence bien, en me montrant la grande chance que j’ai habituellement, sans forcément y penser chaque jour.

Merci la vie !