lundi 13 mai 2019

Ce que tu peux faire

Un temps magnifique aujourd'hui. Ne pense pas à ce que tu "pourrais" faire. Pense à CE QUE TU PEUX FAIRE et à CE QUE TU FAIS.   Avec le vent des derniers jours mon bambou a fait des petits plein le jardin! La tonte s'imposait! Bonne soirée à vous!
Posté par Ambre Neige à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 17 janvier 2019

J'en prends soin

photo de Pastelle La plupart du temps, je m’entends avec tout le monde. Ma mère disait que je suis une bonne nature. Néanmoins, il m’arrive de détester, à mon grand désarroi car c’est un sentiment avec lequel je suis vraiment mal à l’aise. Je crois avoir enfin compris pourquoi "je déteste", pourquoi je n’arrive pas à lâcher avec ça : je ne sais pas dire ce que je pense, je ne sais pas me défendre. J’ai essayé de remonter à la source du "Je déteste" (même le mot est moche !), et je me suis rendu compte que le point... [Lire la suite]
jeudi 3 janvier 2019

Ya pas mort d'homme..

Hier soir, j’étais en train de lire quand, d’un seul coup, plus d’électricité. Je me retrouve dans le noir et en panique, je dois bien dire, car chez moi tout est électrique. Après avoir trouvé à tâtons ma lampe de poche, je regarde s’il y a de la lumière chez les voisins. Oui. Zut, ça veut dire que le problème ne vient pas du quartier, mais de chez moi. Après être allée vérifier les fusibles un par un, j’ai vu que le problème vient du ballon d’eau chaude. Les plombs ont dû sauter quand le ballon s’est mis en route. Zut. Pas... [Lire la suite]
Posté par Ambre Neige à 10:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 15 décembre 2017

On s'habitue vite au bien-être

Quand on vit une réalité qui n'est pas terrible - tout en faisant néanmoins partie des privilégiés, j'en ai bien conscience - on finit par anesthésier toute une partie de soi, les rêves, les désirs, dont on sait qu'ils sont incompatibles avec ce que l'on vit. On m'a souvent dit - on me le dit encore - que je me contente de peu. Je trouve cette réflexion un peu blessante, et fausse: j'apprécie ce que j'ai, je me sens heureuse de très petites choses. Pour autant, j'ai bien conscience de devoir encore et encore travailler sur le... [Lire la suite]